Téléchargements


Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger les documents suivants :

  Historique :

 

 

> Obtenir la dernière version d'Adobe Reader

 

 

HISTOIRE DU SYNDICAT

Les débuts du gaz à Huningue

La Compagnie Générale des Eaux

L’arrivée du gaz naturel

La fin des canalisations en fonte grise

 

 

Les débuts du gaz à Huningue  



A partir de 1893, le gaz remplace les lampes à pétrole pour l’éclairage des villes de Huningue et de Saint-Louis.

 

Une usine de production de gaz installée par la société germano-américaine « BREMA » entre la voie ferrée Saint-Louis/ Huningue et le canal de Huningue est mise sous séquestre après 1918. Elle devient alors le bien commun des communes de Huningue, Saint-Louis, Hégenheim, //Bourgfelden// et Village-Neuf.


Jusqu’à la fin de l’année 1956, la ville de Huningue produit ainsi du gaz de coke. Le gaz de la ville de Bâle prend le relais à partir de 1957 et est distribué dans toute la zone frontalière.

 

La Compagnie Générale des Eaux

 

Le Syndicat Intercommunal pour l’Alimentation en Gaz des communes de Huningue, Saint-Louis, Hégenheim, et Village-Neuf décide par la suite de confier la gestion de son réseau de distribution de gaz à la Compagnie Générale des Eaux (devenue Veolia Eau – Compagnie Générale des Eaux).

 

Celle-ci devient ainsi concessionnaire pour la distribution et la fourniture de gaz naturel sur les quatre communes du Syndicat.

 

 

L’arrivée du gaz naturel

 

A cette époque, la ville de Bâle fournit de manière quasi-exclusive la région en gaz de houille jusqu’à ce que le gaz naturel arrive dans la région en juin 1972.  Or ce gaz, très différent du gaz de houille au niveau de son pouvoir calorifique, ne convient pas au réseau mis en place, celui-ci étant exclusivement constitué de fonte grise.


En effet, la nature du gaz naturel entraîne une dégradation importante des joints constituant les canalisations du réseau provoquant ainsi de plus en plus de fuites. Malgré les nombreuses tentatives pour réduire ces fuites, les joints du réseau se retrouvent totalement desséchés. L’unique  solution est d’effectuer les réparations joint par joint, ainsi que de renouveler les installations constituées de fonte grise.


De nouveaux réseaux avec différents types de pression sont donc conçus grâce à l’arrivée du gaz naturel.

 

 

La fin des canalisations en fonte grise


En //2005//, le Ministre de l’Industrie demande la suppression définitive de toutes les canalisations en fonte grise d’ici à la fin 2010 compte tenu de la dangerosité grandissante de ces installations.

 

La sécurité du réseau étant primordiale pour la sécurité des tiers et des biens, Veolia Eau (en coordination avec le Syndicat Intercommunal pour l’alimentation des communes de Huningue, Saint-Louis, Hégenheim et Village-Neuf)  décide en 2004 d’accélérer le renouvellement du réseau encore constitué de fonte grise, anticipant  ainsi la date limite fixée par les pouvoirs publics.


Ainsi, depuis fin décembre 2006, il n’y a plus de conduites de gaz naturel en fonte grise sur le territoire du Syndicat. Les quelques 120 kilomètres de canalisations qui constituent le réseau actuel du Syndicat sont dorénavant entièrement sécurisés et régulièrement contrôlés par les agents Veolia Eau.